J+9 – Taganana

Décidément… le réveil est toujours aussi difficile :p

Je me lève encore à 11h 😀

 

Après un rapide petit-déjeuner, me voilà partie sur les coups de midi pour Taganana. Aujourd’hui petite journée. Si tout se passe comme prévu…

Cette fois-ci, je compte bien prendre le bus de 18h20 à Taganana. Vous savez, le même que je voulais prendre hier à Almaciga ! Mais là, normalement je suis large…

Me voilà donc reparti sur le même chemin que d’habitude. 3 jours de suite, on peut commencer à parler d’habitude !! 😀

Sauf que cette fois, arriver au niveau de la route, je prend le chemin sur la gauche vers Taganana (Almaciga est sur l’autre versant). Effectivement, c’est une petite balade, j’ai l’impression d’être déjà arrivée :)

Taganana

En chemin, un Canarien me dépasse, s’arrête, et me pose mille questions 😀 Globalement je dirais que les Canariens sont très ouverts, toujours prêts à discuter ou vous renseigner, sans compter qu’ils disent tous bonjour, ou plutôt ‘Hola’ voir ‘Buenas’ quand je les croise. C’est aussi ce qui rend cette île très agréable.

Finalement, j’arrive rapidement en bas, à peine 2h en traînant allègrement :)

Je repère de suite un arrêt de bus, et là, oh ! surprise ! Il y a un bus à 15h40 en plus de celui de 18h20 ! Chouette, ça me laisse un peu plus de temps si jamais il y a un pépin (du style, en fait le bus ne passe pas… :p), je pourrais toujours remonter à pied.

Je pars donc visiter Taganana, qui est la ville la plus peuplée de l’Anaga (à savoir que l’Anaga compte au total 2000 habitants…). Eh bien, j’adore cette ville ! Pourtant, je ne croise aucun touriste dans les rues, ni le long de la côte… Ils sont tous à la terrase du café ou dans leur voiture de location. C’est bien dommage, c’est une ville qui mérite vraiment qu’on s’y promène !

De jolis maisons… la grande majorité ont des toits terrasse, c’est assez typique de Tenerife

maison Taganana maisons Taganana

Pleins de petites ruelles étroites, dont certaines sont pavées

rue Taganana ruelle Taganana

Une vue magnifique à la fois sur la mer et la montagne

IMG_20151119_185337606 Chevaux Taganana

côte Taganana

Des courges qui sèchent sur le toit 😀

Courges sur le toit à Taganana

Je me promène le long de la côte, qui est magnifique ; mais il est temps de faire demi-tour, si je ne veux pas rater mon bus de 17h40.

Quelques détours dans les ruelles… je trouve enfin une boîte aux lettres pour poster mes cartes. Dans la région, c’est une denrée rare ! 😀

Me voià à 17h20 en train d’attendre mon bus. 17h35… gros doute… de quel côté va passer le bus en fait ? Je l’attend du côté logique par rapport au chemin d’où je suis arrivée ; mais la route, elle, n’a peut-être pas la même logique ! Ouf ! L’arrêt en sens contraire est juste en face, il me suffit de guetter de quel côté il va arriver :) bingo ! 2mn plus tard, le voilà, j’étais pas du bon côté… 😀

Allez, plus qu’à monter ! Je suis confiante… dans 15/20mn je suis à l’auberge. Trop facile sur ce coup-là !

« Un billet pour El Balaidero siouplé !

-jlkdsjflsjdfldhsvvvnvnn

-?????? Hein ???

-kkkdodkdkdkdjdjddd

-Je comprend pas… :(

Très très très patient le canarien. Au moins 5 fois il me répète et réexplique ! Une dame dans le bus s’y met. Rien à faire. Je comprend pas le problème. Je finis par en déduire que le bus va pas à El Balaidero et m’apprête à descendre pour faire le chemin à pied. A la tête du chauffeur, j’en déduis que c’est pas la bonne décision. Je commence à comprendre… le bus ne va pas à El Balaidero ; mais quand même ça vaut le coup que je le prenne, là où il va me déposer ce sera plus près que là où je suis… Il me confirme, c’est bien ça ! Ah ben elle était pas facile celle-là ! Je prend donc mon billet pour quelque part sur la route…

La dame super sympa continue de l’expliquer. Je vois qu’elle est super calée en bus et en géographie du coin. Je commence à lui parler de mon problème d’hier à Chamorga, elle me confirme qu’il y a bien un bus qui passe à Chamorga, le dernier est à 19h, elle se fait confirmer par le chauffeur. Bon ça c’est une bonne nouvelle pour mon périple de demain. :)

On passe sous un tunnel… le premier que je vois depuis on arrivée !! Et un sacré tunnel même ! Et là, à la sortie le bus s’arrête. La dame me tapote le bras, et me montre, un chemin juste devant la porte du bus.

A priori c’est par là… :p

panneau El Balaidero

La montée est rude ! J’espère qu’elle sera pas trop longue, j’étais pas prête psychologiquement… 😀

Ca y est, j’arrive sur du plat… un croisement… un route à droite, une route à gauche… Sauvée ! Il y a des flèches !

flèches El Balaidero

Hum… comment dire… bon. Je décide que 2 flèches jaunes sont plus fortes qu’une flèche blanche, et prend donc à droite.

Le chemin n’est pas très long, je ne tarde pas à arriver de nouveau à un point de décision. Une montée raide qui débouche sur la route… bof ou un chemin boueux qui longe l’arrière d’un batiment. J’opte pour le chemin boueux… très boueux même…

ruisseau El Balaidero

Au point que je commence à me dire que je suis en train de marcher dans un ruisseau 😀

La montée est glissante, la descente inenvisageable… pas le choix, je continue !

Arrivée en haut…

IMG_20151119_184936526

Je suis au beau milieu d’un champ…

Je reconnais aussitôt, c’est le jardin de la seule maison de El Balaidero. Impeccable, je suis arrivée… ou presque… il me reste à me faufiler discrètement par le portail pour sortir. Pour la discrétion c’est râté, je passe pile devant la mémé assise devant la porte. J’esquisse un sourire ; mais son regard n’a rien de souriant lui. Je me faufile dehors. Ouf ! Pas de coup de fusil ! Ca va, le paysan canarien ne dégaine pas trop vite :p

Retour à l’auberge, plus qu’à gratter la boue des chaussures…

Un coca, un bon repas, une bonne douche et une bonne nuit. Pour changer, demain va falloir se lever tôt !

 

J+8 – Randonnée de El Bailadero à Charmorga par la côte

Réveil difficile à 6h… je décide de rester coucher. Finalement, je me lève à 11h, j’ai déjà mal partout après la journée d’hier.

Un jus de mangue et 2 pains au lait au chocolat, et c’est parti ! Il est déjà midi. Au programme : descente vers Almaciga, puis El benijo pour faire la randonnée en boucle de El Draguillo (n°52 du guide des itinéraires de Tenerife). Avec un retour prévu vers 18h pour prendre le bus de 18h10 à Almaciga qui doit me ramener à El Bailadero.

Le début du chemin je le connais déjà puisque je l’ai fait hier soir, je descend donc rapidement cette première partie jusqu’à la route en une trentaine de minutes.

Là, je recherche la suite du chemin à prendre vers Almaciga. Un Canarien pur souche avec l’accent qui va bien, m’interpelle et m’indique le bon chemin, tout en s’étonnant que je sois « sola » :)

La descente est impressionnante, pas d’arbres, j’ai donc la vue dégagée jusqu’au point d’arrivée en contre-bas. Le paysage est tout simplement époustouflant.

Randonnée vers Almaciga Descente vers Almaciga

Je parcours ce chemin au milieu des papillons et des chants d’oiseaux :)

papillon Anaga papillon Tenerife

papillon Almaciga

Quelques maisons sont visibles en bas de la montagne ; mais ce que je découvre une fois arrivée est étonnant.

Certaines maisons ont de la vigne dans le jardin.

vigne Almaciga

Une maison à une piscine à débordement 😀

piscine à Almaciga pisine Almaciga

Je finis de rejoindre Almaciga, petit village en bord de mer. 1h30 depuis la route sans me presser. Je passe devant un arrêt de bus et tente de demander confirmation que le bus pour El Balaidero passe bien par là. Soit il comprend pas ma question, soit je comprend pas la réponse ; mais en tout cas, je suis pas plus avancée. C’est pas gagné pour ce soir cette histoire.

Je longe la plage d’Almaciga, et en profite pour m’accorder une pause de 5 mn, ce sera la seule.

Direction El Benijo. Là, je ne trouve pas de chemin et dois marcher sur la route sans bas-côté avec les voitures que je vois pas arrivée à cause des nombreux virage. Pas génial. Vivement que je trouve un chemin.

Arriver à El Benijo 30mn plus tard. Tellement contente de revoir le marquage blanc et jaune, je m’engouffre dans le chemin qui descend vers la plage,

plage de El Benijo

et découvre un peu avant d’ariver que ce ne doit pas être le bon, il ne semble pas aller plus loin que la plage. Je vérifie dans mon guide, et effectivement le bon chemin se prend dans le centre de el Benijo, je n’ai plus qu’à remonter.

Ca y est, je trouve le chemin pour El Draguillo, qui est en fait une sorte de route bétonnée, c’est en fait le seul accès en voiture de El Draguillo, pour autant je n’en croise pas une seule. La vue le long de la côte est magnifique

côte el Benijo El Draguillo

J’arrive enfin à El Draguillo, il est 15h30. En fait c’est plus un groupe de maisons qu’un village.

El Draguillo

Je commence à me dire que le périple annoncé dans le guide avec le retour jusqu’à Almaciga, ça va être compliqué pour 18h… Je vois une seconde option sur le panneau des chemins dans le village (ils sont vraiment au top à Tenerife côté balisage, panneau, et panneau récapitulatif !!) : aller jusqu’à Chamorga, au lieu de bifurquer en cours de route vers El Benijo.

Go !!

C’est parti pour une montée de folie dans un chemin qui ressemble à un escalier tant il est raide et en partie caché par les feuillages (il ne fait pas plus de 40 cm de large). Mais où est le chemin ? :p

chemin El Draguillo

Petit souci : je ne sais pas à quelle heure passe le bus à Chamorga (évidemment après avoir longtemps hésité j’ai décidé de m’alléger du guide des horaires de bus :( ). Objectif donc : arriver le plus tôt possible. Faut pas traîner !

J’en finis pas de monter, le haut de la montagne me semble pourtant de plus en plus proche mais semble s’éloigner un peu à chaque fois.

Je croise 2 randonneuses françaises avec leur chien. Elles arrivent de Chamorga et me confirme que la montée n’est plus très longue, et qu’ensuite ça descend !! 3/4h et je suis arrivée. Il est 16h15, ça me fera donc arriver à 17h avec 1h de marge avant le coucher du soleil pour trouver une solution s’il n’y a pas de bus.

Je continue donc, et arrive enfin en haut au bout d’1h de montée, qui sera tout de même au final de 500m. Essouflée, rouge comme une pivoine, quasiment plus d’eau dans ma bouteille, par contre ma chemise et mon sweat ont eu leur compte, même mon sac est trempé !

Mais ça y est, je suis en haut ! Et là… 3 chemins… :( Et aucune indication !! Rien de rien !! Et c’est pas le moment de me tromper ! L’un monte, et un panneau indique qu’il est fermé, je l’élimine. Le second semble être plat, et le troisième descend. Les randonneuses de tout à l’heure m’ont dit que ça descendait, je parie donc sur ce dernier.

croisement Chanorga - El Draguillo - fermé coisement Chanorga - el Draguillo - pas le bon

croisement Charnorga - El Draguillo - vers Chanorga

Mais si je me trompe… et qu’il faut remonter… avec la nuit qui ne va pas tarder… bon j’ai bien ma lampe frontal dans le sac ; mais déjà de jour c’est pas évident, alors de nuit.

Allez, c’est parti pour la descente. Plus je descend, plus je pense au fait que je vais peut-être devoir remonter… Bon, il me reste un pain au lait et une barre de céréale. De ce côté là, c’est bon. J’ai une frontale et un couteau suisse, pas trop mal non plus. Par contre, plus d’eau, ça c’est pas bon du tout, et j’ai très soif. Pas de duvet, pas terrible, il fait pas froid mais avec la nuit, ça va se raffraichir ; mais j’ai la couverture de survie ma polaire et un t-shirt sec de secours. Pas trop mal non plus. Le seul vrai problème, c’est l’eau, et ça fait bien longtemps que j’ai pas croisé un cours d’eau !! :(

En pleine reflexion sur le sujet, que vois-je tout à coup ? De l’eau !!

IMG_20151118_204553376

C’est bon ! Quoi qu’il arrive, pas de souci ! Je peux tenir 3 jours dans la montagne !!! :) J’ai mes pastilles désinfectantes dans la trousse de secours, une bouteille… no problem !

Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, les suivantes ne tardent pas. Un tronc qui barre le chemin !

IMG_20151118_204319327

Je me souviens que les randonneuses m’en ont parlé. Je suis donc sur le bon chemin ! Et du coup, je ne devrais plus être très loin :)

La 3e bonne nouvelle ne tarde pas. Des panneaux !

IMG_20151118_203935376

Ca y est, je suis presque arrivée, il est 16h45, j’y serais comme prévu pour 17H :)

Juste avant l’arrivée, sur Chamorga, je recroise un cours d’eau…

IMG_20151118_204131597

Ah ben je suis bien contente de pas avoir du la boire quand même ! Beurk !!

Arrivée !!

IMG_20151118_204147675

Je repère rapidement l’arrêt de bus. Avec des expplications aussi fumeuses que dans le guide des horaires. Départ à 16h30 de la Punta de Anaga, avec des petits 1) et des 2) qui laissent supposer que le bus ne passe pas toujours à Chamorga… bon, et donc il passe quand ce bus ? Il est 17h05… je l’ai raté ou pas ?

Je repère une voiture qui semble arrêté depuis un moment, j’essaie de leur demander s’ils ont vu passer le bus. Bon, ils parlent pas espagnol :( des allemands ! Je m’embrouille dans une ango-allemano-espagnol. Ils comprennent pas grand chose si ce n’est que j’ai besoin d’aller quelque part qet que ça parait pas facile :p

Ils me disent qu’ils vont à Puerto de la Cruz et peuvent me déposer si c’est sur la route. Ma bonne étoile est de retour ! Ils passent forcément devant El Balaidero ! J’embarque !! Et 20mn plus tard, ils me déposent devant le refuge ! :)

Un bon chocolat chaud au caramel pour me remettre de tout ça. Délicieux, je vous le recommande ! :)

Puis une douche, un bon dîner…

dîner Albergue Montes de Anaga

et une bonne nuit !! :)

J+7 – Départ pour le massif de l’Anaga

8h… je mets mon sac sur le dos et c’est parti ! Direction l’intercambiador de La Laguna pour prendre le guagua (prononcer « wawa ») vers El Balaidero, ligne 77.
A l’arrivée je demande où se prend le bus 77. Emplacement 14. Parfait. Me voilà assise à attendre. Attendre… J’en profite pour regarder dans le guide des randonnées laquelle je pourrais faire en arrivant. Et là je vois que je pourrais descendre à la Casa Forestal de Anaga et rejoindre Si Bailandero par un sentier de randonnée. Parfait ! Bon, et ce bus, il arrive quand au fait ?
Au bout d’1/2h je me dis que je devrais peut être demander à quelle heure il arrive…
Effectivement ! 10h35 ! Il est 9h10, j’ai le temps. Je récupère au passage le dépliant avec les horaires de bus, j’aurais pu y penser avant :-)
J’en profite pour trier mes photos…

10h25… il est temps que je retourne sur le quai pour attendre le bus.

Et là… Le bus est là, une trentaine de personnes attendent devant… je compte rapidement le nombre de places… pas plus d’une vingtaine !! Bon, bon, bon… Je commence à regarder mes horaires de bus. Voyons… bus 77… 10h35 et … ???? Ben rien !! Il y a un seul bus par jour, et c’est celui-là !! Je m’en veux de pas avoir attendu sur le quai, prête à monter. Grrrr !!! Je regarde quelle destination de secours je pourrai envisager. Avantage de ne pas réserver l’hébergement à l’avance 😉

Finalement, on se croirait au Sri Lanka… tout le monde semble arriver à s’entasser ! Ca y est c’est mon tour. Je prend un billet pour la Casa Forestal de Anaga. 1,45€. Impeccable :)

Au moment de démarrer, le chauffeur annonce je ne sais quoi et les gens commencent à descendre du bus… ??? Mais qu’est-ce qu’il a bien pu dire !! faut que j’améliore encore mon espagnol…

Ah ben tiens, un bus deux fois plus grand nous attend !! Ils sont au top la compagnie de guagua !! :) Tout le monde à une place ! Parfait ! Et nous voilà partis.

Mes voisins de derrière sont français, j’engage la conversation. :)

Ils viennent de faire Lanzarote et Fuerteventura, et m’apprennent que sur ces îles, faut pas trop compter sur les bus… location de voiture obligatoire. Bon, c’est noté. Ils ont réservé leur nuit au refuge sur le Teide il y a 2 mois. Ah ben c’est sûr, ont mieux organisés que moi ; mais en même temps il y a 2 mois, je savais pas encore que j’allais partir à Tenerife, hein !!

Ca fait un moment qu’on roule, on a passé Santa Cruz del Carmen et El Pico del Inglès. On s’arrête de nouveau, je me décide à demander au chauffeur si on est à la Casa forestal de Anaga. J’ai bien fait, c’est là !

La Casa Forestal de Anaga

Le chemin est vite trouvé, je suis scrupuleusement mon guide et tout va bien :)

J’ai pas fait 100m que je croise de nouveaux des français !! Décidément, côté dépaysment c’est pas gagné 😀

Petit chemin caillouteux dans les sous-bois. A force de regarder mes pieds pour ne pas trébucher, je manque de finir assommée ! Je ne l’avais pas vu celui là… je m’en sors avec juste un bon mal de crâne. :p

IMG_20151117_232736141

Enfin l’arrivée sur une vue dégagée, et là, pas déçue du tout !! La vue est juste magnifique ! :)

IMG_20151117_233304628 IMG_20151117_232935929

Juste à ce moment là 2 randonneurs me rejoignent. Je comprend pas leur anglais, on n’échangera pas plus que quelques mots mais on se suit jusqu’à El Balaidero.

D’ailleurs on a du rater un embranchement, à un moment on se retrouve au milieu des champs… Je demande le chemin à un canarien… je comprend tout juste quelques mots, son accent est digne de nos compagnes françaises ! 😀

Mais on finit par retrouver la bonne route.

Ca y est ! El Balaidero ! :)

Après 2h de marche, me voià arrivée

El Balaidero

Il me reste plus qu’à trouver le refuge El Albergue Montes de Anaga qui doit être quelque part dans le coin. Je vois marqué « Anaga Cafeteria », je vais leur demander où c’est 😉

Je traverse le village de el Balaidero en moins de 2mn… en fait le village se résume à peu près à ça

El Balaidero

En revanche, là aussi le point de vue vaut le détour (plus que le village en tout cas…)

Vue de El Balaidero Vue de Taganana depuis El Balaidero

Je pars à la recherche de la cafeteria et…

Albergue montes de Anaga

le refuge !! :)

Reste plus qu’à espérer qu’il y a un lit pour moi pour la nuit :p

Je demande à la réception. « Vous avez réservé ? » « Euh ben non » « Ah ben là il est 13h, je peux pas vous dire avant 15h pour la place, en fonction des réservations. Aller prendre un verre au bar en attendant »

Me voià donc à siroter un coca en attendant de savoir si je dors là ou s’il me faut repartir…

Finalement, à 13h45, il vient me voir. C’est bon !! Youpi !

« une nuit ?

-Euh… 2, c’est possible ?

-Oui oui 2 c’est bon. »

Alors là je m’emballe…

« En fait l’idéal ce serait 3 nuits… :p

-3 ?! »

Alors là il téléphone… ça dure… bon il raccroche. C’est bon pour 3 nuits ! Nickel !! A 15€ la nuit, c’est de plus très correcte :) J’en profite pour réserver le repas du soir. De toute évidence, ce n’est pas à El Balaidero que je vais trouver quelque chose à manger… :p

Il me montre ma chambre… une chambre pour 6 ! Vide !!

En fait c’est la seule qui est libre pour 3 nuits. Vous serez toute seule.

Haha !! en fait il a plein de places ! C’est pas complet du tout et j’ai même une grande chambre pour moi toute seule ! Pas génial ça ?

chambre El Albergue montes de Anaga

Parfait. Je fais mon lit. Tente de rentrer mon sac à dos dans le casier, qui de toute évidence n’est pas calibrer pour y mettre un sac à dos de randonnée…

Je profite un peu de a terrasse et décide d’aller faire une petite balade avant la nuit :)

Je prend le seul chemin que j’ai repéré en route, le chermin vers Taganana juste à la sortie de El Balaidero.

Petite balade rapide d’1h, pas trop envie de me faire surprendre par la nuit, surtout que le chemin n’est pas évident. Bon j’ai quand même pris ma lampe frontale au cas où… 😉

La vue vaut le détour

IMG_20151117_232831923 IMG_20151117_233231699

Je remonte finalement 10mn avant le coucher de soleil, juste à temps pour le voir disparaître derrière a montagne.

Reste plus qu’à prendre une douche, et découvrir le repas servi au refuge

Douche chaude parfaite :)

Repas : soupe, poulet en sauce et frite, jus de fruit, pain et pomme. Ca va, pour 8,50€, je suis calée :)

 

J+6 – Repos à La Laguna

Journée tranquille avant le départ pour l’Anaga.
Visite de La Laguna, achat de 2 guides de randonnée.

Et pour finir la journée, Meetup Digital nomad à Puerto de la Cruz.
Présentation de Silvia, une digital nomad slovaque, de son nouveau mode de vie. Voyage, surf et inbound marketing… Et l’occasion de discuter avec elle des opportunités qui s’offrent aujourd’hui à ce nouveau mode de vie. N’hésitez pas à visiter son blog unboxingtraveller.com

J+5 – Los Gigantes, ses dauphins et ses baleines

Levée à 7h30… Aujourd’hui nous allons voir des dauphins et des baleines !! J’en rêve depuis longtemps, je n’en ai jamais vu !!

Nous avons réservé 2 jours auparavent chez Nashira Uno pour un périple de 3h avec « garantie » de voir des dauphins et des baleines. Et pour 30€ repas inclus, ça ne parait pas une mauvaise affaire.

Nous partons donc de La Laguna, et arrivons à Los Gigantes 1h30 plus tard. Je ne sais pas s’il y a un moyen simple de se garer ; mais nous n’en trouvons pas et optons pour le parking de la marina, dont le prix est raisonnable.

Nous allons cherche nos billets dans la rue juste à côté et prenons un verre en attendant 11h, l’heure du départ.

Le bateau est plutôt sympa, pouvant contenir près de 50 personnes, nous sommes heureux de n’être qu’une vingtaine. On a toute la place qu’il faut :)

Nous partons direction le large, et profitons de la vue sur Los Gigantes. La ville pourrait être belle ; mais est en fait déjà trop bétonnée :(

Los Gigantes

Ca y est nous arrivons sur le site, et guettons les baleines. Rien pour l’instant… A l’arrêt, ça tangue bien, si vous êtes sujet au mal de mer, n’oubliez pas vos cachets 😉

Par radio, les bateaux se tiennent au courant. Ca y est, elles ont té repérées, nous repartons. Les voià !

Baleine pilote Los Gigantes Tenerife

Une baleine pilote de 6 à 7m. En fait, si nous étions sûrs d’en voir, c’est qu’elles habitent là toute l’année. Les autres baleines passent par là lors de leur parcours migratoire, et la probabilité de les apercevoir est infime. Mais les baleines pilotes sont à demeure :)

Maintenant en route pour la zone des dauphins un petit peu plus au Nord

Et voià ! Les dauphins :)

Celui avec le bout d’aileron blanc à son petit nom « Teide » :)

Dauphins Los Gigantes

Si vous préférez une promenade en bateau à voile, c’est également possible depuis la marina de Los Gigantes

Il faut dire que ça a son charme

IMG_20151117_110109459

Nous nous rapprochons de la côte au niveau du Masca pour la baignade.

Les falaises sont impressionantes, jusqu’à 600m de haut, elles plongent à pic dans l’océan. La couleur de l’eau est également incroyable, et passe par toutes les teintes de bleus.

Falaise Los Gigantes Falaise Los Gigantes

Gorge du Masca Grotte Los Gigantes

Le Masca

Nous nous arrêtons pour la baignade. Masque et tuba sont fournis si nécessaire. Il y a effectivement queques poissons à voir, et la mer est bonne.

Nous remontons nous sécher et manger un peu. Poulet/riz, banane, accompagné d’un soda ou d’une bière. Très correct.

L’excursion prend fin, c’est l’heure du retour au port.

Je reviens enchantée, j’ai enfin vu des baleines et des dauphins !! :)

Nous revenons tranquillement par la côte.

Un petit arrêt à la soi-disant plus belle plage de l’île, faite de sable blanc rapporté.

Playa

Mais la vue est belle côté mer.

IMG_20151117_105541828

Côté terre ce sont des champs de bananiers, couverts d’un côté et non couverts de l’autre, à perte de vue…

IMG_20151117_105609984 bananiers

On s’arrête boire un smoothie à Los Christianos, ville touristique sans grand intérêt.

Et pour finir, nous passons voir l’auberge de jeunesse Los Abrigos Backpacker. Je ne rentre pas ; mais l’environnement ne me convainc pas. C’est dans une zone résidentielle un peu au milieu de nulle part. La plage n’est pas à côté, le premier village non plus… c’est décidé, ce n’est pas là que sera ma prochaine étape.

Nous rentrons à La Laguna pour notre Meet Up avec la communauté francophone. Le rendez-vous est au café Siete à La Laguna. Le bar est caché et ne paie pas de mine de l’extérieur ; mais il cache une super terrasse. Les bocadillos sont également très bons et pas cher.

Nous retrouvons les amis français et faisons de nouvelles connaissances avec des espagnols et des canariens (enfin :)). Sergio, un canarien très sympa qui apprend le français pour aller en Belgique (comme quoi on est jamais content de là où on vit :-D), m’aide à trouver une auberge dans l’Anaga. Ca y est, je sais où je vais pour ma prochaine étape ! Ce sera El Albergue Montes de Anaga :)

Nous passons une très bonne soirée, j’espère pouvoir y revenir dimanche prochain !! :)

J+4 – La chasse aux girolles ! Miam !

Eh oui ! A Tenerife, il y a tout plein de girolles !! Et des bonnes en plus !

Alors samedi matin, on est parti à la chasse aux girolles :)

Il a fallut creuser un peu, chercher beaucoup ; mais on a ramené un panier plein !

girolles Tenerife

Et devinez un peu ce qu’on a mangé au déjeuner ! Une omelette aux girolles ! La dernière que j’ai mangé ça devait être il y a 20 ans ! 😀

Pas de photos… pas eu le temps ! :p

Et pour bien finir la journée, un petit tour à La Punta de Hidalgo. Autre plage du Nord de l’île avec ses piscines naturelles, cette fois totalement protégées de la violence des vagues de l’océan. Avec même des échelles pour descendre…

piscines naturelles Punta del Hidalgo

Et une vue magnifique sur la montagne

montagne Punta del Hidalgo

et sur le Teide

vue sur El Teide depuis Punta Del Hidalgo

La plage est également connue pour ses vagues de qualité et son spot de surf un peu sur la gauche.

coucher de soleil Punta del Hidalgo vagues surf Punta del Hidalgo

J+3 – Randonnée à Garachico

Après une bonne nuit de sommeil, nous voilà partis pour Garachico. Au programme, ma première randonnée tenerifienne :)

Le choix a été difficile ; mais nous avons opté pour une randonnée « facile » de 2h30 avec 500m de dénivelé, sélectionnée dans le guide des 70 itinéraires de randonnées de Tenerife (la n°17).

La ville de Garachico en elle-même vaut bien le détour. C’est une petite ville typique entre mer et montagne.
Nous ne nous attardons pas pour le moment et cherchons le départ de la randonnée.

Sentier de randonnée Garachico

Nous traversons le village de la mer vers la montagne, en passant devant la maison d Blanche-Neige et les 7 nains

Garachico

et ne tardons pas à attaquer le sentier de randonnée. Le chemin est plutôt facile, seule la pente peut poser quelques difficultés. Sans être exceptionnelle, la vue sur Garachico mérite le détour

Ville de Garachico

Nous croisons sur le chemin des pins des Canaries

Pin des Canaries

Mais nous arriverons en haut sans nous presser en à peine 1h30, pour y découvrir un petit village.
La descente prendra moins d’1h pour nous ramener au coeur de la ville.

Garachico

Et nous terminons cette petite randonnées au bord des piscines naturelles. La mer est trop agitée pour pouvoir s’y baigner.

Piscines naturelles de Garachico

La journée se terminera par un apero en compagnie d’amis français expatriés. Soirée pendant laquelle nous suivrons en direct les terribles attentats de Paris :(
Avec un sentiment étrange d’être bien loin de tout ça et en même temps terriblement conscients de ce que cela signifie.

J+2 – La Laguna et le Pico del Inglès

Premier réveil à Tenerife… 11h… bon, en même temps j’ai des circonstances atténuantes, la nuit précédente a été un tantinet cahotique 😀

Découverte de La Laguna, qui s’appelle en fait San Christobal de La Laguna, dégustation de bocadillo à la tortilla et repos composent l’après-midi.

La journée se finira par un coucher de soleil depuis le Pico del Inglès

Pinco del Inglès Tenerife Pinco del Inglès

et Cruz del Carmen

Cruz del Carmen Tenerife Cruz del Carmen

Et là, je découvre sur le panneau de description du lieu que les explications sont en espagnol, en anglais et… en allemand !! De toute évidence, il y a plus de touristes allemands que de français 😀

J+1 – Arrivée à Ténérife :)

Réveillée en sursaut par l’atterissage… J’ai pas râté grand chose, il y a beaucoup de brume.

Je retrouve sans encombre Juliette, mon amie expatriée à Ténérife chez qui je vais passer quelques jours. Voyage grand confort sur ce coup-là !! 😀

Après un rapide passage à leur appartement en plein coeur de La Laguna, départ pour un pique-nique sur la Playa Del Socorro au Nord de l’île.

Plage de sable noir réputée pour le surf, accessible aux débutants, la vigilance reste de mise, elle est également connue pour la dangerosité de ses courants.

Malgré une attaque de mini-moucherons mordeurs (sisi ! Et ça gratte en plus !), belle après-midi au soleil.

Plage surf El Socorro Tenerife Plage surf El Socorro Tenerife Plage surf El Socorro Tenerife

Jour J – Départ pour Tenerife

H-2 : rien n’est pret ! No stress, j’ai l’habitude, ça va le faire ! Ou pas…

Heure H : Pesée des sacs… 10,1 kg pour les 2. Impeccable !

Vous pouvez voir le contenu de ma valise pour 2 semaines à Tenerife ici.

Départ pour la gare Matabiau pour prendre le bus pour Barcelone. Départ prévu à 17h40, et arrivée à 23h à Estacion del Norte. Si le bus est à l’heure, j’ai largement le temps de prendre le métro pour aller Plaza catalunya et prendre l’Aerobus pour l’aéroport, le dernier bus est à 00h30.

Arrivée à 17h à Matabiau, parfait ! Plus qu’à attendre le bus.

Ah non, finalement, ça se complique, le responsable des bus vient nous prévenir à 17h45 que le bus aura 1h de retard et qu’il ne sera pas là avant 18h45, voir 19h… Ooops ! Ca m’arrange pas ça ! L’aerobus de 00h30 risque bien de partir sans moi. Et le taxi n’est pas prévu au budget !

Arrêt de bus n°23 désepérément vide…

Gare routière Matabiau

Mais comme le hasard fait bien les choses (bon d’accord, pas toujours), une petite discussion avec mon voisin d’attente, m’apprend qu’il y a d’autres bus pour aller à l’aeroport ! Une petite recherche sur internet, et effectivement il y a un bus 46 et un train ; mais tous 2 s’arretent à 00h30 :( Mais il y a un bus de nuit ! Sauvée ! Je ne vais donc pas errer toute la nuit dans les rues de Barcelone… :)
Les N16 et N17 partent de Plaza Catalunya et vont à l’aéroport ! C’est donc sereine que j’attend mon bus, qui finit par arriver à 19H10… Soit 1h30 de retard.

Cette fois, ça y est. Après un arret de 25mn en route pour manger, nous arrivons finalement à Estacion del Norte à 00h30.

La bonne nouvelle c’est que mon compagnon de route, Hakim, parle parfaitement espagnol et qu’il doit également aller dans la même direction :) Et je trouve également une nouvelle compagnone de voyage en sortant du bus qui doit aussi se rendre à l’aeroport. Nous voilà donc en route tous les 3 ! :)

Métro… fermé ! Lui aussi doit s’arreter à 00h30… :(

Peu importe ! Nous suivons Hakim qui finit par trouver le bon arrêt et le bon bus pour nous rendre Plaza Catalunya, et enfin prendre le N17. :)

Arrivée à l’aéroport… il ne nous reste plus qu’à trouver un poteau de libre pour faire un petit somme 😀

Aeroport Barcelone Hall aeroport Barcelone

Petit effectivement sera le somme… 4h du mat’, la sécurité passe nous réveiller, les premiers comptoirs d’enregistrements ouvrent.
Gélées et mal réveillées, nous voilà partie pour aller à la zone d’embarquement… du mauvais côté évidemment :p

Finalement, tout se passe bien. Je passe sans encombre les contrôles de sécurité, mon sac semble bien pouvoir passer en cabine ! Youhouh !
J’ai donc un sac de rando Forclaz 60L que j’ai évité de trop charger pour qu’il ne paraisse pas trop gros et un petit sac NewFeel de chez Decathlon, le tout pour 10kg. Pas de souci pour Ryanair :)

Et me voilà installée dans l’avion, il est temps de dormir un peu !